lundi 3 juin 2019

Raison et Intuition par Mario Bunge

Documentation - L'intuition philosophique, l'intuitionnisme mathématique, l'intuition des scientifiques par Mario Bunge


Raison et intuition par Mario Bunge
Présentation de l'éditeur
" Intuición y razón ", le titre original en espagnol.

Ce livre contient trois conférences données par Mario Bunge à l'Université de Pennsylvanie à la fin de l'année 1960, dans le cadre des Départements de Mathématiques, de Physique et de Philosophie. La première édition fut publiée par Prentice Hall en 1962, sous le titre " Intuition and Science ". Elle a été rééditée en 1975 par Greenwood Press. En 1965, les Éditions Universitaires de Buenos Aires en ont publié la traduction espagnole sous le titre  " Intuición y Ciencia ". Toutes ces éditions sont épuisées depuis des années. La présente édition est la traduction de la version entièrement revue, augmentée et actualisée par l'auteur de l'édition argentine de 1965.




TABLE DES MATIÈRES
Préface
Introduction

Chapitre I : L'INTUITIONNISME PHILOSOPHIQUE
1. D'Aristote à Kant.
1. 1. Sources de l'intuitionnisme aristotélicien.
1. 2. L'intuition rationnelle chez Descartes.
1. 3. La science intuitive de Spinoza.
1. 4. L'intuition pure de Kant.
2. L'intuitionnisme contemporain.
2. 2. Le " Verstehen " de Dilthey.
2. 3. L' " intuition métaphysique " de Bergson.
2. 4. La " Wesensschau " de Husserl.
2. 5. Intuitions de valeurs et de normes.
3. Bilan.

Chapitre II : L'INTUITIONNISME MATHÉMATIQUE
1.  Sources.
1. 1. Sources mathématiques et philosophiques.
1. 2. Brouwer et Kant.
2. Thèses principales.
2. 1. Statut de la logique et de la mathématique.
2. 2  La thèse intuitionniste de l'intuitionnisme mathématique.
2. 3. Le principe de constructivité.
2. 4  Le tiers-exclu.
2. 5  Intuitionnisme mathématique et intuitionnisme philosophique.
3. Les Pour et les Contre.
Chapitre III : L'INTUITION DES SCIENTIFIQUES
1. Types d'intuition.
1. Un mythe concernant la méthode.
1. 2. L'intuition comme perception.
1. 3. L'intuition comme imagination.
1. 4. L'intuition comme raison.
1. 5. L'intuition comme capacité d'évaluation.
2. Nouvel examen de certains types d'intuition intellectuelle.
2. 1. L'intuition intellectuelle comme une manière normale de penser.
2. 2 L'imagination créatrice.
2. 3. L'inférence catalytique.
2. 4. Phronesis.
3. L'intuition, embryon incertain.
3. 1. Les intuitions et leur mise à l'épreuve.
3. 2. " Intuitif" versus " systématique ".
3. 3. Le rôle de l'intuition en science.
Conclusions.


Livre téléchargeable gratuitement ici
http://www.vigdor.com/titres/bungeIntuitRaist.htm






jeudi 13 décembre 2018

Vivre sans peur, vous n'êtes pas le corps

Paramahansa Yogananda

Extrait du livre Vivre sans peur, Libérez les forces secrètes de l'âme de Paramahansa Yogananda

Le chemin vers l'intrépidité permanente : vivez votre immortalité grâce à la méditation.

Vous arrive t'il de penser que vous avez été complètement déstabilisé par les événements – ébouriffé, secoué, malmené, sans pouvoir vous défendre ? Bannissez de telles pensées ! Vous avez bel et bien du pouvoir, mais vous ne l'utilisez pas. Vous avez tout le pouvoir dont vous avez besoin. Rien n'est plus grand que le pouvoir de l'esprit.

Il est très important d'analyser pourquoi vous vous comportez ainsi. Certaines personnes sont remplies de peurs ; elles en ont fait une habitude chronique. Elles entretiennent quotidiennement leur peur ; c'est pourquoi leurs journées sont assombries par les soucis et l'anxiété. Quelle logique y-a-t-il en cela ? Nous allons tous mourir un jour. Cela n'arrive qu'une seule fois et lorsque le jour est venu, tout est passé. Alors pourquoi avoir peur de la mort ? Pourquoi mourir de peur tous les jours ? Lorsque vous apprenez à raisonner clairement, vous vous apercevez combien de vos comportements et de vos actes quotidiens sont ridicules ; le malheur qu'ils créent est totalement superflu.

Il est vrai que l'ego de l'homme ne prend une certaine forme et personnalité qu'une seule fois. Mais bien que l’ego abandonne les individualités successives de ses incarnations, il conserve cependant dans des compartiments subconscients, les plaisirs et les terreurs des expériences de toutes ses vies antérieures. Chaque être humain ressent au fond de lui de nombreuses peurs souterraines qui plongent leurs racines dans de sombres expériences de ses vies passées dont il a depuis longtemps perdu le souvenir.

Ceux qui passent leurs séjours terrestres à réagir par des émotions au film onirique interminable de la vie continueront à regarder les images oniriques turbulentes de la mort et des nouvelles incarnations... C’est dans la profondeur de la méditation et du samadhi que l'homme éradique les spectres obsédants de ses peurs inexplicables.

Affranchissez votre esprit des petites habitudes qui vous maintiennent constamment attaché au monde. Souriez de ce sourire perpétuel – le sourire de Dieu. Souriez de ce franc sourire d'audace souveraine – ce sourire d'un million de dollars que personne ne peut vous voler... Vivez chaque seconde dans la conscience de votre relation à l'infini.


Le fait de réaliser que tout pouvoir de penser, parler, sentir et agir vient de Dieu et qu'Il est avec nous à jamais pour nous guider et nous inspirer, nous délivre instantanément de la nervosité. Cette prise de conscience s'accompagne d'éclairs de joie divine ; par moments, une profonde illumination envahit tout notre être, bannissant l'idée même de la peur. Comme un océan, la puissance divine déferle en nous, jaillissant à travers notre cœur en des flots purifiants, arrachant et emportant avec elle toutes ces obstructions illusoires que sont le doute, la nervosité et la peur. On transcende la matière illusoire, la conscience de n'être qu'un corps mortel, en établissant un contact avec la douce sérénité de l'Esprit, ce qui est possible par la méditation quotidienne. C'est alors que l'on se rend compte que le corps est comme une petite bulle d'énergie dans son Océan cosmique.

Dieu a fait de nous des anges d'énergies, enchâsses dans des corps solides – le courant vital rayonnant à travers cette ampoule électrique qu'est la chair -, mais nous nous concentrons actuellement sur les faiblesses et les fragilités de l'ampoule en ayant oublié comment ressentir les propriétés immortelles et indestructibles de la vitalité éternelle, présente dans notre corps de chair périssable.

Vous ne faites que rêver votre corps de chair. Votre moi véritable ou soi est lumière et conscience. Vous n'êtes pas ce corps physique. Le fait que votre corps soit visible trompe la conscience que vous avez de la matérialité. Si vous développez la superconscience – la conscience de votre véritable moi, l'âme – vous réaliserez que le corps n'est qu'une simple projection de ce soi intérieur invisible. Vous pourrez ensuite faire de votre corps ce que vous voudrez. Mais n'essayez pas dès maintenant de marcher sur l 'eau !

L'élan religieux doit viser à transformer notre conscience qui croit en un corps mortel et périssable afin qu'elle réalise que cette chair « solide » se compose d'énergie immortelle et impérissable, densifié ou « gelée » en une forme humaine. Et cette forme est maintenue en vie par l’énergie cosmique, cette intelligence divine suprême qui se trouve en nous et autour de nous...

L'énergie pure ne peut être touchée par les accidents de voiture, les rhumatismes, l'appendicite, le cancer ou la tuberculose – pas plus qu'elle ne peut périr par l'épée, les balles ou le feu. Nous avons besoin d'une religion pratique qui nous enseigne comment devenir conscients de nous-mêmes en tant qu'âmes enchâssées dans des corps d'énergie lumineuse et éternelle.

Orientez le projecteur de notre attention vers l'intérieur, le détournant de l'homme visible et limité. Le corps physique souffre de maux de tête et d'estomac et, l'âge aidant, de décrépitude. C'est un petit animal des plus pernicieux : tout le temps en train de se plaindre et de réclamer quelque chose! L'homme visible ne peut supporter les revers ; il lui arrive parfois de se hérisser pour une vétille. L'homme invisible est intouchable, rien ne peut l'atteindre, il est libre. Il peut écarter tous les problèmes du corps physique. L'homme invisible en vous est ce que vous êtes vraiment. « Saches que Celui par qui tout a été manifesté et pénétré est impérissable. Nul ne possède le pouvoir d'amener la destruction de cet Esprit immuable. »(1)

Vous pensez être le corps, mais vous ne l'êtes pas. Un morceau de glace peut être liquéfié et disparaître ensuite par évaporation. Ce processus peut être inversé en condensant la vapeur en liquide et recongelant le liquide pour qu'il se solidifie à nouveau en glace. L'homme ordinaire n'a pas encore appris à accomplir des transformations similaires avec ses atomes corporels, mais le Christ a prouvé que cela pouvait être réalisé...

Nous approchons de cette période de l'évolution durant laquelle nous nous rendrons de plus en plus compte que nous sommes véritablement des êtres invisible, des âmes. Vivre en étant uniquement conscient de ce corps visible, fait de chair, retarde l'évolution spirituelle, car le corps est sujet à la souffrance, due aux maladies, aux accidents, à la pauvreté, à la faim et à la mort. Nous ne devrions pas avoir envie de penser de nous-mêmes comme étant ce corps visible, vulnérable et périssable. L'homme invisible que nous sommes ne peut être ni blessé ni tué. Ne devrions-nous pas redoubler d'efforts pour réaliser notre nature immortelle qui nous est encore inconnue ?

En améliorant nos connaissances sur le soi, ce moi invisible, nous serons en mesure de maîtriser l'homme visible, tout comme les grands maîtres le font. Même lorsque l'homme visible est en détresse, l'homme invisible intérieur, conscient de ses pouvoirs divins, peut rester détaché de toute souffrance physique.

Comment parvenir à une telle maîtrise ? 

Tout d'abord, vous devez apprendre à vivre davantage dans le silence et vous devez apprendre à méditer. A première vue, cela peut paraître dénué d'intérêt ; vous êtes restés si étroitement lié avec ce corps visible qu'il vous est difficile de penser à autre chose qu'à ses problèmes incessants, ses désirs et ses exigences. Mais faites un effort. Les yeux fermés, répétez inlassablement : « Je suis fait à l'image de Dieu. Ma vie ne peut être détruite d'aucune façon. Je suis un être invisible et éternel. »

Cet être invisible est fait à l'image de Dieu, libre comme l'Esprit. C'est dans l'homme visible que résident tous les problèmes et toutes les restrictions du monde. Chaque fois que nous sommes conscients de notre corps, nous sommes enchaînés aux restrictions du corps. C'est pourquoi les grands maîtres nous enseignent à nous recueillir les yeux clos et à nous souvenir, en méditant sur le soi invisible, que nous ne sommes pas limités à ce que nos corps physiques peuvent accomplir...

Faites un effort suprême pour atteindre Dieu. Je vous parle de cette vérité pratique, de bons sens et je vous offre une philosophie qui effacera en vous toute la conscience que vous pouvez avoir de la douleur . N'ayez peur de rien.

Méditez avec foi et intensité, et un beau jour, vous vous éveillerez extasié en Dieu et verrez à quel point les hommes sont insensés de penser qu'ils souffrent. Vous, moi et eux ne sommes tous que pur Esprit.


Pour aller plus loin 
Pour découvrir les enseignements de Paramahansa Yogananda, 2 livres audio sur you tube


jeudi 6 décembre 2018

J'accrois ma connaissance du fleuve de l'Esprit

Cet article est publié à titre d'information, si vous avez un problème de santé, veuillez consulter votre médecin et suivre ses recommandations.

Voici un traitement de soi quotidien proposé par le Docteur Frederick Bailes. 


Les mots sont à lire à voix haute ou à voix basse, et bien intégrer ce que vous êtes entrain de dire, matin et soir pendant 1 semaine. Les affirmations, les prières scientifiques permettent de dissoudre les vieux schémas de pensées négatives qui ont habité notre conscience depuis des années et révéler de nouveaux schémas de pensées.
« Aujourd’hui j'accrois ma connaissance du fleuve de l'Esprit qui coule en moi. Je suis guéri de la déformation qui n'apercevait que les débris à la surface. Ma vision plus claire pénètre à présent jusqu'à la Réalité en dessous, jusqu'au flot pur et sans souillure de l'infini, et ma guérison s’accomplira au moment où, vivant, j’atteindrai le fleuve, comme il est vivant en moi.

Le fleuve de l'Esprit Parfait de Dieu se manifeste aujourd’hui en moi en tant que vie. Il inonde maintenant ma conscience en tant que joie. Il baigne maintenant mon être entier en tant que paix. Il subvient maintenant à tous mes besoins et se transforme en un Niagara d'abondance. Il est un fleuve de guérison physique pour moi et les miens. Mon bien est si grand qu'il déborde dans les vies des autres et met en mouvement leur bien. Je deviens ainsi une bénédiction pour tous ceux qui entrent en contact avec moi aujourd'hui. »

frédérick bailes
Dans le foyer de l'attention


Selon Le Docteur Frédérick Bailes, ce sont les pensées modèles destructrices en chacun qui sont la cause de la désharmonie et de la souffrance des personnes et de l'humanité. Elles peuvent remonter aux ancêtres.

Selon lui, il est une évidence de les effacer pour le traitement de guérison et d'augmenter les pensées modèles créatives et optimistes. Et c'est l'intelligence infinie des profondeurs qui fait le travail afin de les manifester dans la forme.

Nous prononçons la parole qui guérit en étant en relation avec la puissance infinie et abandonnons la guérison à l'intelligence des profondeurs qui suit le modèle de ce qui est dit pour le réaliser dans la forme, de la maladie à la guérison. C'est une merveilleuse loi de guérison tout à fait scientifique selon lui qu'il explique dans ses livres.


Pour aller plus loin, vous pouvez lire son livre, un manuel de cours pour étudiants qui veulent apprendre les prières scientifiques, Santé, Prospérité et Sérénité. 


Affirmations brèves proposées par Paramahansa Yogananda


** Père parfait, Ta lumière brille à travers le Christ, à travers les saints de toutes les religions, à travers les maîtres de l'Inde et à travers moi. Cette lumière divine est présente dans chaque partie de mon corps. Je suis bien.
**Je suis renouvelé et fortifié par Ton énergie dispensatrice de vie.
** Divin Berger, viens au secours de mes pensées, ces agneaux perdus dans le désert de l'agitation et conduis-les vers l'enclos sacré de Ta paix.



Prière du jour par Jack et Cornélia Addington

Je choisis la protection divine
"Je suis protégé à tout moment et en toute circonstance. Dieu qui m'a créé et qui est au centre de mon être, sait comment me protéger et me guider de telle sorte qu'aucun mal ne m'advienne. Je n'ai pas d'ennemis. Je suis toujours protégé. Je suis uni à la Vie.
Il en est ainsi."




mercredi 5 décembre 2018

Comment faire la différence entre l'Intuition et le Mental ? (1)

Comment faire la différence entre l'intuition et le mental ? (1)

Par Kathy Hanke 


D'abord tout dépends ce que vous appelez le mental. L'Intuition utilise le mental pour donner des informations qui ne viennent pas du mental. L'intuition utilise la pensée pour nous donner des idées, elle utilise notre cerveau et notre corps.



Comme je l'enseigne lors du Module 1, les freins de l'Intuition sont les conditionnements négatifs, les projections, les réactions, les présuppositions ainsi que les croyances. Donc comment voir ces freins ? Comment en être conscients ?




Si vous êtes en colère, ce n'est pas de l'Intuition ; de même avec la peur. Les émotions ne sont pas de l'intuition, c'est une autre forme d'intelligence. La réaction n'est pas de l'Intuition, elle est plutôt relié aux conditionnements.

Les informations intuitives sont pertinentes, elles sont fiables et utiles ; et elle s'adresse à vous personnellement, c'est votre langage de l'Intuition. Si dans vos infos il y a des "je dois" "tu dois" "il faut que", ce n'est pas de l'Intuition. L'Intuition suggère, elle ne commande pas. L'intuition va droit au but, elle est précise.

Si la suite d'informations est trop logique, vous n'êtes pas dans l'Intuition. Les données sont non linéaires, et ne dépendent pas de la logique et de la réflexion.

Si le mental est un menteur, quand vous vérifierez vos données et interprétations avec la réalité, vous verrez les fausses données. Ou alors posez vous la question, est ce un mensonge ?

Les erreurs se font aussi lors de l'interprétation. 

C'est avec la pratique que l'on affine le processus, c'est une plongée en soi et l'Intuition vous guide là où vous dirigez votre attention.

Accepter de se tromper, avancer, approfondir, éclairer font partie de la pratique. En se trompant, nous comprenons et avançons, les erreurs sont des marches pour apprendre. 

Bonne pratique à tous ;-) 



A lire aussi




mercredi 28 novembre 2018

L’aide spirituelle après la mort

L’aide spirituelle après la mort

Extrait d’un guide pour l’accompagnement émotionnel et spirituel des mourants selon le bouddhisme tibétain.




La profondeur de notre propre pratique spirituelle, la force et la pureté de notre intention pleine de compassion constituent le soutien suprême que nous pouvons apporter à une personne qui vient juste de mourir.

Une aide spirituelle très efficace, que nous pouvons offrir à une personne récemment décédée, consiste à nous concentrer sur la pratique essentielle du p’owa.

Cette pratique a le pouvoir de guérir l’esprit de la personne défunte, de l’aider à purifier les regrets de sa vie et les souffrances de sa mort, de la guider sur son chemin vers la libération ou de la conduire vers une meilleure renaissance. 

Par conséquent, après la mort d’un être proche, nous vous encourageons sincèrement à effectuer maintes et maintes fois la pratique essentielle du p’owa, avec une compassion et un respect profonds.

1. Apaiser votre esprit en prenant quelques respirations
2. Prendre refuge
(c’est-à-dire, laisser fondre votre esprit dans la Sagesse divine, comme le Christ Jésus a confié son esprit à son Père)
3. Offrir ce temps de prière pour le bénéfice de la personne qui vient de décéder.

Ensuite…Éveillez tout d’abord votre compassion, puis visualisez la personne qui continue son cheminement, voyez-la assise devant vous et invoquez de tout votre cœur, au-dessus d’elle, la présence rayonnante du Christ, d’un Bouddha ou d’un Être divin. 

Demandez alors à cette présence de purifier toutes les traces d’actions négatives de cette personne et de la libérer de la détresse, ou de la souffrance, liée à la mort. 

Visualisez que cette présence divine envoie vers la défunte des rayons lumineux d’un éclat extraordinaire qui la bénissent et la purifient. La récitation d’un mantra (par exemple : Om mani pedmé houng) ou d’une courte prière aidera à accomplir cette purification qui transformera complètement l’autre personne en lumière.

Puis, son être – corps et esprit – s’élève et se fond dans le cœur de la présence divine.
Lorsque vous offrez cette pratique, ou des prières à l’intention de la personne qui vous était proche, ne pensez pas seulement à elle mais aussi, si vous le pouvez, à tous ceux et celles qui sont morts dans la solitude ou dans des circonstances traumatiques.

Étendez votre compassion à tous les êtres et priez pour qu’ils soient purifiés des souffrances de leur vie et de leur mort, qu’ils fassent l’expérience du bonheur et de la paix et qu’ils atteignent finalement la libération complète de la souffrance.

Puis…Dédicacer les fruits de cette pratique. Par l’intention pure de cette pratique,
Puissent tous les êtres obtenir le bonheur et les causes du bonheur;
Puissent-ils être libres de la douleur et des causes de la douleur;
Puissent-ils ne jamais être séparés du grand bonheur qui est sans douleur;
Puissent-ils demeurer dans l’équanimité sans attachement ni aversion.

Om Mani Padme Houng


A lire aussi 

Méditation de guérison spirituelle par Tony Agpaoa




samedi 18 août 2018

Le mental d'un être réalisé

Partage d'Enseignements spirituels

Le développement personnel comme son nom l'indique concerne la personne et l'ego pour se développer et réussir dans le monde. L'autre soi, l'allié infini, l'âme ou la connaissance de Soi est plus destinée au développement spirituel de la personne, bien qu'allier les deux soit une bonne chose, mais sans se perdre dans le besoin de renommée, devenir une star, être connue du monde entier, de succès sans accepter ses revers, d'égoïsme. Quelqu'un de célèbre, le plus souvent, n'est pas en paix avec lui-même, ce désir ne lui a pas apporté le bonheur sur le long terme. Nous n'avons pas besoin d'être riche et célèbre pour trouver cette paix intérieure, un état de joie non dépendant des situations extérieures.


Perles... du cœur d'Amma

Conversations avec Sri Mata Amritanandamayi Devi
Recueillies et traduites par Swami Amritaswatupananda


Ce livre regroupe 120 conversations informelles recueillies pendant 4 ans auprès de Amma par son disciple. 

La conversation que je publie aujourd'hui est "Le mental d'un être réalisé". Avant un extrait de la préface de ce livre pour vous situer le contexte de ces paroles.







Préface Perles du Coeur d'Amma, Extraits


L'existence humaine serait triste sans la communication verbale. Le fait d’échanger des idées et de partager des émotions est une partie essentielle de la vie. C'est toutefois dans le silence acquis par la prière et la méditation que nous parvenons véritablement à trouver la paix et le bonheur en ce monde bruyant où abondent les différences conflictuelles et la compétition.

Dans la vie quotidienne , nous sommes bien obligé de communiquer dans toutes sortes de situations et il est nous difficile d'observer le silence. Même quand notre environnement est à la quiétude, il n'est pas si facile de rester silencieux. Cela peut même conduire un être humain à la folie. Le silence plein de béatitude est cependant la vrai nature des êtres divins tels qu'Amma.

En observant comment Amma, dans le monde entier, accueille des situations très variées et reçoit des gens très différents, j'ai vu la grâce et la perfection avec laquelle Elle passe en un instant d'un état intérieur à l'autre. Tantôt Elle incarne le Maître spirituel, tantôt la Mère pleine de compassion. Son attitude est parfois celle d'un enfant, parfois celle d'un administrateur. Elle conseille des chefs d'entreprise, des scientifiques de haut-niveau et des dirigeants internationaux, puis se lève pour aller donner le Darshan, recevoir et consoler des milliers de ses enfants, issus de tous les milieux.

Amma passe généralement toute la journée et la plus grand partie de la nuit à les réconforter, à les écouter, à essuyer leurs larmes, à leur insuffler foi, force et confiance. Au milieu de tout cela Elle demeure à jamais établie dans son état naturel de sérénité. Jamais Elle n'est lasse, jamais Elle ne se plaint. Son visage resplendit toujours d'un sourire radieux. Amma, extraordinaire sous une forme ordinaire, consacre chaque moment de sa vie aux autres .

Quelle est la différence entre Amma et nous, Où est le secret ? D'où proviennent son énergie et sa puissance infinie ? Sa présence même constitue une réponse claire et tangible à ses questions. Mais Ses paroles les confirment :

« La beauté de vos paroles, le charme de vos actions, l'attrait de vos mouvements, tout dépend de la quantité de silence que vous créez à l'intérieur. Les êtres humains ont la capacité de s’absorber de plus en plus profondément dans ce silence. Plus vous allez en profondeur, plus vous approchez de l'Infini. »

Ce profond silence est le cœur même de l'existence d'Amma. L'Amour inconditionnel, l'incroyable patience, la grâce et la pureté d'Amma, tout ce qu'Elle incarne, ne sont que des prolongements du vaste silence qui l'habite. (...)

Tout comme Amma Elle-même, ses paroles possèdent une dimension plus profonde que ce que l'on peut voir au premier regard, un aspect infini que l'esprit humain ordinaire ne peut pas saisir. Je dois confesser ma propre incapacité à comprendre pleinement et à apprécier le sens le plus profond des paroles d'Amma. Notre esprit, qui s'attarde dans le monde trivial des objets, ne peut appréhender le moins du monde l'état de conscience suprême à partir duquel Amma parle. Cela dit, j'ai le sentiment très fort que les paroles d'Amma contenues dans livre sont très spéciales et différentes quelque peu de celle que l'on trouve dans les livres précédents. (….) L'univers entier y est contenu.
Ces mots ont leur source dans les profondeurs de la conscience d'Amma. Il faut donc les entendre, juste au-dessous de leur surface, le silence plein de béatitude et la nature réelle d'Amma. Lisez avec le cœur. Contemplez ces paroles et méditez les dans votre cœur ; elles révéleront leur sens caché.

Swami Amritaswaroupananda
13 septembre 2003


 Le mental d'un être réalisé


Question : Comment est le mental d'un être réalisé ?

Amma : C'est un mental sans mental.

Question : Est ce que c'est l'absence de mental ?

Amma : C'est un état d'expansion.

Question : Mais eux aussi communiquent avec le monde. Comment est possible sans mental ?

Amma : Bien sûr, ils « utilisent » le mental pour communiquer avec le monde. Il y a cependant une grande différence entre le mental humain ordinaire, rempli de pensées variées, et celui d'un mahatma (être réalisé). Les mahatmas se servent du mental tandis que dans notre cas, c'est le mental qui se sert de nous. Les êtres réalisées ne calculent pas, ils vivent dans la spontanéité qui est la nature du Cœur. Celui qui est trop identifié à son mental ne peut être spontané.

Question : La majorité des gens qui vivent dans ce monde sont identifiés à leur mental. Veux tu dire que leur nature à tous est manipulatrice ?

Amma : Non, en de nombreuses occasions, les gens s'identifient au coeur et à ses nobles sentiments. Lorsque les gens se montrent gentils, pleins de compassion et de considération envers les autres, ils se situent plus dans le cœur que dans le mental. Mais sont-ils toujours capables d'agir ainsi ? Non. Donc le plus souvent les gens s'identifient à leur mental. C'est ce qu'Amma voulait dire.

Question : Si la faculté d'être en parfaite harmonie avec les nobles sentiments du cœur est latente en chacun, pourquoi cela ne se produit il pas plus souvent ?

Amma : Parce que dans ton état actuel, le mental est plus puissant. Pour rester en harmonie avec les nobles sentiments du cœur, il faut que tu renforces le lien avec le silence de ton cœur spirituel et que tu affaiblisses celui qui te relie aux interférences de ton mental bruyant.

Question : Qu'est ce qui permet d''être spontané et ouvert ?

Amma : Moins d'intervention de l'ego.

Question : Que se passe-t-il quand l'ego intervient moins ?

Amma : Du plus profond de toi-même monte une aspiration intense qui te submerge. Tu as certes préparé le terrain, mais au moment où cela se produit, il n'y a de ta part ni calcul ni effort. L'action ou toute autre chose accomplie alors possède une grande beauté et t'apporte la plénitude. Les autres seront aussi très attirés par ce que tu as fait à ce moment là. En de tels instants, c'est ton cœur qui s'exprime et tu es proche de ton être véritable.
En réalité, de tels moments viennent de l'au-delà, au-delà du mental et de l'intellect. Il se produit tout à coup une mise en harmonie avec l'infini et tu puises à la source de l'énergie universelle.
Les maîtres parfaits demeurent constamment dans cet état de spontanéité et ils y amènent les autres.



A lire aussi







jeudi 28 juin 2018

Dessiner avec le cerveau droit

Sur l'excellente méthode de Betty Edwards, dessiner avec le cerveau droit

grâce à laquelle l'élève progresse rapidement et les progrès en 14 séances de 3 heures sont considérables. L'apprentissage du dessin et des clairs-obscurs fait appel au développement des capacités naturelles de l'esprit : l'Intuition et l'Imagination. Le dessin d'après nature est une forme de méditation grâce à la concentration dans l'éxécution et la présence au corps.

Sa méthode est réputée comme la bible de l'enseignement en dessin. J'ai pratiqué cette méthode il y a plusieurs années et elle m'a ouvert à une meilleure facilité de dessiner d'après nature et plus de profondeur dans ma vision.

Lors de mes années d'études en Art, j'ai passé de longues heures à dessiner d'après modèle, et il est certain que la pratique du dessin ouvre à la conscience intuitive et à l'attention. Cela nous amène à être dans le moment présent, dans la présence à soi et à ce qui est vu. D'ailleurs à une époque j'ai donné des cours de dessins et retransmis cette méthode en partie.

Dans son livre, en quelques séances, les élèves dessinent des mains qui pourraient être dessinée par des maîtres. La méthode est réellement excellente et ouvre à développer cette capacité à vraiment Voir ce qu'il y a en face de nous.

L'apprentissage des portraits est en fin de la méthode, ainsi que les ombres et les lumières. La méthode de Betty Edwards est essentiellement basé sur les contours purs, les contours modifiés et les espaces négatifs et positifs ainsi que les relations entre les parties, la lumière et l'ombre. Biensûr les deux hémisphères sont utilisés dans l'art du dessin, simplement la complexité est pour le cerveau droit qui en raffole, tandis que l'hémisphère gauche préfère nommer et mesurer. 


La conscience s'élargie, la vision s'approfondie, la conscience se modifie.


Voici les progrès que les élèves dont lors d'un stage de 5 jours intensifs, c'est impressionnant.
http://drawright.com/gallery.htm


Elle a publié un autre livre en français "Vision, dessin et créativité" et un troisième spécialement sur les couleurs non traduit.

Betty Edwards est professeur d'Art à l'Université d'état de Californie et son travail a reçu beaucoup d'éloges de la part de psychologues et éducateurs et elle a dirigé des séminaires de créativités pour des cadres d'affaires et des organisations de recherches dans de nombreux endroits, aux Etats unis et en Europe.









Mise à jour de l'article publié en 2010 sur le blog



Découvrez Le site de Intuition and Co et inscrivez vous pour recevoir les nouvelles publications et des surprises ! ;-)