dimanche 22 novembre 2009

L'inspiration de Mozart


C'est quand je suis tout à fait moi-même, tout à fait seul et de bonne humeur que les idées me viennent le plus facilement et avec le plus d'abondance. D'où elles me viennent, et comment, je ne saurais le dire. je ne puis davantage les forcer. L'oeuvre ne m'est pas non plus donnée par fragments, mais dans son entier. Il me faut peu de temps ensuite pour la transcrire, car elle est terminé dans ma tête. Sa transcription diffère rarement de ce que j'ai entendu.
MOZART

A écouter un requiem de Mozart
http://www.youtube.com/watch?v=mb3bwGb0glQ

mercredi 18 novembre 2009

L'explorateur de l'au delà par farneze

Avant d'être un livre majeur de spiritualité, L'Explorateur de l'Au-delà est surtout un incroyable résumé d'informations qui ont même la particularité étonnante d'être parfois en avance sur leur temps1.

La puissance de cette oeuvre littéraire étonne autant par son début que par son développement, inattendu, richissime et laissant perplexe, tant les scènes décrites dépassent l'entendement mais confirment au passage certains points que la littérature des « expériences aux frontières de la mort» lancée par le Dr Raymond Moody en 1974 nous a permis de découvrir.

Ici, nous avons Sir Farnèse, un sujet de Sa gracieuse Majesté, un médium comme les aimait Victor Hugo, saisi par une présence, un esprit nommé Franchezzo qui veut lui raconter sa vie. Du coup, au lieu d'une biographie classique qui commence à la naissance, l'histoire commence là où les biographies normales se terminent : dans un tombeau !

Ce génial artifice littéraire a laissé depuis des traces chez bien d'autres écrivains ( Robertson Davies2 dans son livre Murther & Walking Spirits3 en a fait un usage intense ) y compris français, comme par exemple Jacques Attali4 dans Le Premier jour après moi ou dans la Vie Interdite de Didier Van Cauwalaert5, tous curieux de connaître la réaction de leur entourage à l'annonce de leur mort6. On ne s'étonnera donc pas d'apprendre que L'Explorateur de l'Au-delà ait aussi donné naissance à trois films majeurs, Ghost, Sixième Sens, et surtout Au delà des rêves7, qui examine en détails ce qui se passe de « l'autre-côté ».

Pourtant, l'Explorateur de l'Au-delà n'est pas une extension de la Divine Comédie de Dante mais bien une version surnaturelle du Bel Ami de Maupassant : le lecteur suit le héros, comme s'il s'agissait de lui-même, dans la progression de cette âme qui se réveille au bas de l'échelle spirituelle, à quelques centimètres de son cercueil. Cela peut aussi être l'histoire de chaque âme. Nous assistons, impuissants, au désespoir du personnage qui, malgré ses cris, n'arrive pas à se faire entendre de sa bien-aimée alors qu'elle vient fleurir son tombeau, exactement comme Patrick Zwayze parlant à l'oreille de Demi Moore dans le film Ghost. Nous suivons sa lente évolution en ces royaumes étranges où « les innombrables maisons du Père » se comptent manifestement par millions et dont certaines semblent être aussi dangereuses que les quartiers les plus mal famés de New York jusqu'aux batailles « cosmiques » entre Anges et Démons. Ici toutefois, et contrairement à Ghost, ce n'est plus l'argent, ni le pouvoir, qui animent ce héros maupassien mais bien la volonté d'aimer et de réparer ses fautes ( qui ne sont pas celles qu'on croit ). De l'autre-côté semble-t-il, seul le pardon permet manifestement d'avancer.

Ce livre a aussi un autre avantage ( ou inconvénient ) : en nous plaçant au seuil de notre propre mort, nous sommes forcés de nous dire : « admettons que je sois à la veille de mourir et qu'il existe une vie après la mort, que vais-je découvrir à mon tour, comment cela va-t-il se passer pour moi ? ». Et là, on découvre que la réponse n'est pas toujours très simple. Celui qui a exploré cette question avec une imagination totalement débridée reste l'écrivain américain Philip-José Farmer dans le premier tome de sa série Le bateau fabuleux où il met en scène tous les humains ayant vécu sur Terre se réveillant de la mort au même instant... Pour Franchezzo en revanche, le réveil est immédiat et pas aussi simple que la vision de Farmer : dans son « après-vie » il doit repartir à zéro. Et en même temps, il veut que son amie lui reste fidèle. Difficile à gérer, surtout de l'au-delà, même pour un richissime aristocrate mort. Mais l'amour recèle des forces insoupçonnées...

S'il existe quelques textes français de « A Wanderer in the Spirit Lands » ( le titre original anglais ) aucun éditeur à ce jour n'a réussi à rendre à cette oeuvre littéraire extraordinaire la place qu'elle mérite et cela pour une très raison simple : la traduction réclame trop de temps, bref trop de travail pour retrouver le rythme du livre original en anglais de 1894, et trop de concentration pour lui donner le ton « 2004».

Aussi, Anne-Marie Bruyant et moi-même, nous nous sommes attelés à cette tâche afin de lui donner une nouvelle dimension avec comme seul objectif, être fidèle au rythme et à la fluidité du tourbillon qui a saisi la main du britannique Farnese, mais sans les terribles tournures stylistiques, typiques de la littérature du XIXe siècle dont Orlando8 par exemple est l'un des meilleurs représentants.

En conclusion, L'Explorateur représente le livre le plus grandiose jamais écrit sur le parcours individuel dans l'Au-delà, car, tel un guide Michelin, il nous permettra de ne pas nous sentir totalement perdus et d'éviter ainsi toute crise d'anxiété lorsque nous ferons nos premiers pas de l'autre côté...

Pierre Jovanovic

http://www.lejardindeslivres.fr/explorateur.htm

jeudi 12 novembre 2009

ça vous dit de peindre ?


ça vous dit de peindre ?

Vous vous sentez bloqué pour démarrer une peinture ?

Ou bien vous avez besoin d'un cours en peinture ?

Ou bien simplement profiter de l'énergie du groupe ?


Je vous propose de participer à un atelier d'une journée de peinture avec moi.
Huile acrylique ou autres à votre convenance sur toile ou sur papier.
Quand ? le samedi 12 décembre de 9h30 à 17h30, possible de participer à une matinée ou une après midi. Sujet libre *


Sur le mesmérisme - 2ème partie -


Franz Anton Mesmer (1734 - 1815)
Le message du mesmérisme, né au 18ème siècle en France, est de montrer les profondeurs inconnues de la personnalité humaine et l'interaction entre le psy et le somatique ainsi que l'ouverture de conscience nous donnant accès à la voyance, à la divination. Puiségur au 18ème siècle est le disciple de Mesmer et il a écrit un livre sur les guérisons et la divination depuis l'antiquité en passant par le shamanisme amérindiens. Un livre très complet à lire.
*
Il y a eu près de 8000 livres écrits sur le magnétisme et le somnambulisme en Europe durant le 18ème et le 19ème siècle de manière directe et indirecte. Somnambulisme ici ne signifiant pas "marcher en dormant", dans notre cas cela signifie plutôt une ouverture à son vaste inconscient.
Henri Helen Berger a écrit un livre "Histoire de l'inconscient, la découverte" sur cette période.
*
En 1842, il y a eu un interdit académique sur ces découvertes concernant notre potentiel de guérison et de divination et en 1878 Charcot étudie et pratique l'hypnose et peu à peu la société oublie ce mouvement porteur d'autres idées avec Freud comme découvreur de l'inconscient alors que du point de vue des connaisseurs antérieurs, Freud a restreint le champ de l'inconscient à quelque chose de sombre et non à un inconscient empli de sagesse.
*
Qu'est ce à dire ? Les psychologues et les médecins de l'époque voulaient ils dominer leurs patients ? C’est moi qui le dis !
*
Voici les phénomènes qui se manifestaient lors de ces séances de magnétisme et de somnambulisme (mot à ne pas confondre avec "marcher en dormant") :* les sens sont coupés ou exaltés.
* le patient est capable de comprendre des murmures au fond d'une salle bruyante remplie de personnes, le patient peut écouter "au loin".Il peut lire un texte avec sa main posée dessus, en reconstituant le texte. (Avec une plaque de verre, la capacité s'arrête).
* Autodiagnostic des maladies ainsi que les remèdes qu'il faut pour la soigner. Par exemple, le patient voit une plante dans la forêt qui servira à sa guérison et connait le moyen à employer pour que l'effet advienne. Sa parole est dite sur un ton d'autorité. Bertrand Meheust parle d'un instinct des remèdes et d'une connaissance de la vie de manière innée. L'horloge interne s'exprime.Cognitif qui crée et performatif qui se produit.
* Endoscopie et exoscopie. Le magnétisé voit les organes internes (endoscopie) et détecte les maladies des autres. Double vue.
* sympathie des douleurs : il éprouve la maladie des autres. Autre nom : télépathie sensorielle.
* perception directe de la pensée d'autrui ; transfert de pensée et télépathie.
* vision à travers les corps opaques comme voir dans une enveloppe scellée, un objet dans une boite, ou lire dans les livres sans voir le texte avec ses yeux comme Alexis Didier.
* suggestion mentale. Exemple : envoyer l'idée d'une action par concentration mentale. Imprimer une pensée action.
* voyage mental. Passé présent futur (remote viewing actuellement)
* faculté de prévisions du futur.
Lire Deleuze qui est un théoricien du magnétisme, mémoire de la faculté de prévision.
*
Psychofluidiste. le magnétiseur révèle les facultés de l'âme humaine. La voyance, la divination sont des capacités naturelles.
La baguette divinatoire du début 18ème siècle. Convulsion janséniste en 1740. Alexandre Bertrand étudie ces phénomènes.
La sympathie des douleurs, les amérindiens d'Australie ont des états codifiés différents sur la surface de réception qu'est le corps selon les ethnies pour capter la douleur de l'autre.
*
En 1842, Alexis Didier d'une précision d'une daguerotype. Il disait que le magnétisme était le daguerotype de l'âme. La lucidité magnétique est un phénomène réel est naturel. C'est un ensemble de pouvoir paranormaux appelés PSE, de connaîssance, de télépathie, de clairvoyance et de précognition.
*
La psychanalyse a barré la route au magnétisme.
*
Les idées reçues et fausses du magnétisme : culture populaire, charlatan, occultiste, idées naïves, etc... Jean jacques Rousseau lisait Puiségur.
*
Le magnétisme et ensuite l'hypnose ont été considéré aussi comme médecine d'Imagination rejetée par la médecine et la psychologie officielle. La querelle n'est pas éteinte. L'histoire continue. Bertrand Meheust est plutôt pessimiste qu'en à la suite de l'histoire en disant "toute culture tend à perséver dans son être...".
*
Bibliographie de Bertrand Meheust

lundi 9 novembre 2009

Didier Derlich, un médium avec vous.


Entretien radiophonique avec Didier Derlich sur son métier de médium et ses embûches. (archive: année 1990)
Interviewé par Yann-Erick.
Sur la voyance, l'intuition et la parapsychologie.

http://www.wat.tv/audio/profession-medium-9vqe_afz7_.html

Sur le mesmérisme - 1ère partie -

Samedi matin, j'étais à un cours avec Bertrand Meheust de l'IMI sur le mesmérisme organisé par l'INREES et l'IMI, un courant important de guérison et d'ouverture de la conscience en France au 18ème siècle. Mesmer était un médecin allemand qui faisait des passes magnétiques à ses patients et qui avait découvert un fluide universel pour guérir. Alors ils atteignaient à leur vaste inconscient et des guérisons en suivaient comme par exemple par un auto-diagnostic et par des capacités Psi développés comme la télépathie et la voyance. Le chemin de Freud n'est qu'une petite partie de ce qui fut découvert à cette époque ainsi que la psychologie enseignée dans les universités. Et l'absurdité est qu'un étudiant parlant de la parapsychologie dans ce genre d'université de nos jours est mal vu alors que c'est son contexte qui est régressif.

Ces découvertes ont été complètement oubliées et mises de côtés par la société médicale de l'époque. Freud n'a pas spécialement découvert l'inconscient, au contraire il en a réduit la vastitude en se focalisant sur les désirs refoulés comme étant la source des maladies psychologiques. Pour la médecine de base, la médecine basée sur des guérisons de la sorte est vite mis au placard car ne correspondais pas à leur état mental qui est plutôt obtus. Même les magnétiseurs de notre époque n'utlise plus le véritable magnétisme découvert au 18ème siècle. Notre société française de connaissance de soi "établie" a régressée depuis le 19ème au lieu de tenir compte du mesmérisme et du travail de Puisségur sur le magnétisme et les guérisons grâce à notre propre potentiel de guérison intérieur.

Il faut savoir qu'à cette époque dans les congrès de médecine, les gens se disputaient et s'insultaient facilement. et la parapsychologie est toujours mal vue dans les universités de psychologies. c'est le monde à l'envers, ce qui ouvre est considéré comme étant faux et irraisonnable. Que dire de la médecine basée sur l'imagination pour guérir, il y a les gros lobies du système des laboratoires qui n'aimeraient pas perdre leur grosse part du gateau sur une histoire d'imagination. Leur pouvoir est l'argent et se base sur la victimisation des gens malades en leur cachant leur propre potentiel de guérison.

Je me souviens d'un ami étudiant en médecine qui ne supportait pas entendre parler de Emile Coué et de la guérison grâce à notre potentiel d'imagination. Pour lui ce n'était pas sérieux et pas possible, alors qu'il y a de multiples témoignages sur les guérisons de ce genre qui rejoignent les guérisons par les chamanes d'Amérique du Sud, en fait il aurait été obligé de remettre en question ses conditionnements et croyances et il ne pouvait pas, la loi du père était trop forte.


Mémoire sur la découverte du magnétisme animal
Frédéric-Antoine Mesmer
1779
http://fr.wikisource.org/wiki/M%C3%A9moire_sur_la_d%C3%A9couverte_du_magn%C3%A9tisme_animal

Site de Bertrand Meheust
http://bertrand.meheust.free.fr/