lundi 24 avril 2017

L'Art de viser son propre coeur

Bonjour Chers lectrices et lecteurs du blog


Bonjour le Printemps 
Cela fait déjà 2 mois et demi que je n'ai rien publié sur ce blog. La raison en est du travail, je suis entrain de finir d'écrire le Livre sur l'Intuition. Cela fait déjà 7 ans que j'en ai eu l'idée et depuis 5 ans je travaille dessus. Je suis une messagère, ce livre est un livre universel. Il s'appuie autant sur toutes mes études et expériences au sujet de l'Intuition et de la Conscience, et aussi sur les inspirations et les idées que je reçois grâce à l'intuition et à l'intelligence infinie, qui est à l'oeuvre dans toutes les formes de vie. 

Il y aura beaucoup d'exercices pratiques pour développer votre Intuition, et de nombreux exercices inédits, pour utiliser votre intuition et vos capacités de manière plus consciente, la réflexion s'enrichit et la volonté se renforce. Des exemples, et tant d'autres choses à réaliser sur le fonctionnement de l'Esprit pour l'utiliser de manière constructive pour une vie élargie.

Voici deux histoires courtes du Japon pour méditer sur le Coeur et le Paradis. Les contes nous transmettent une sagesse éternelle. 

Deux contes des Arts Martiaux

L'archer et le moine

Un archer parcourait la forêt des heures à la recherche de gibier. Il finit par relever les traces d'un cerf et il se mit à les suivre. En passant près d'un sanctuaire où vivait un Maître Ch'an il rencontra le moine et en profita pour lui demander s'il avait vu passer le cerf qu'il traquait.  

- "Ah bon, cous chassez les cerfs", répliqua les vieux moine, "mais, dites moi, combien pouvez-vous en toucher avec une flèche ?"  - "un seule, répondit le chasseur.- "Eh bien, vous vous donnez beaucoup de peine pour si peu."- "Que vous lez vous dire ?... Et puis, d'abord, que connaissez vous au tir à l'arc ,"
- "Je pratique moi-même l'Arc du tir", affirma la moine Chian.
- "Alors, combien pouvez-vous en toucher avec une flèche ?" demanda ironiquement le chasseur.
- "Tout le troupeau."
- "C'est impossible. Ne me racontez pas d'histoires."
- "Qu'en savez-vous ?... Mais je dois vous avouer qu'il y aune méthode pour parvenir à cela."- "ha oui, et laquelle ?"
- "Il faut apprendre à se tirer soi-même jusqu'à ne plus se manquer."
- "J'avoue que je ne saurait même pas comment m'y prendre pour me viser."

On dit que le chasseur, confronté à ce problème apparemment insoluble, eut soudain un éveil, un "satori" comme disent les Maîtres Zen, et il décida de s'attacher aux pas du vieux moine pour apprendre l'art de viser son propre coeur.

contes des arts martiaux
L'Art de viser son propre coeur

Les portes du Paradis 

Un samouraï se présenta devant le maître Zen Hakuin et lui demanda : "Y a-t-il réellement un paradis et un enfer ?"
- "Qui es-tu ?" demanda le Maître.
- "Je suis le samouraï..."
- "Toi un guerrier! s'exclama Hakuin, mais regarde-toi. Quel seigneur voudrait t'avoir à son service ? Tu as l'air d'un mendiant.
La colère s'empara du samouraï. Il saisit son sabre et le dégaina. Hakuin poursuivit :
- "Ha bon, tu as même un sabre ?! Mais tu es surement trop maladroit pour me couper la tête."Hors de lui, le samouraî leva son sabre, prêt à frapper le Maître. 
A ce moment, celui-ci dit :- "Ici s'ouvrent les portes de l'enfer."Surpris par la tranquille assurance du moine, le samouraï rengaina son sabre et s'inclina.
"Ici s'ouvrent les portes du paradis", lui dit alors le Maître.

Source : Les contes des Arts Martiaux Présentés par Michel Random, Ed Albin Michel, 1988


A lire aussi pour en savoir plus sur l'Intuition et l'Esprit
Comment demander de l'aide ?
6ème sens et subconscient pour une vie épanouie
17 moyens pour développer son intuition



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire